· 

Un nouveau monde ?

 

Ce matin en faisant ma promenade quotidienne, j’ai senti que les énergies ont changé depuis hier. Plus de légèreté dans l’air…

 

Comme la légèreté de cet oiseau que j'ai vu passer. Je me suis dit alors que j’aimerais bien voler comme ça, profiter du souffle du vent pour me laisser porter. J’ai pensé que ce devait être agréable. Agréable de profiter tout simplement.

 

Mais en ce moment, profiter n’est pas vraiment dans l’air du temps. Même profiter des choses simples comme sa famille, ses amis, la nature, est parfois compliqué.

 

Et je repensais à l’espoir qui a animé beaucoup de personnes au moment du premier confinement (moi y compris). L’espoir que les choses changent, que l’humanité prenne un nouveau chemin, l’avènement d’un monde plus juste et plus équilibré.

 

 

 

Et alors m’est venue la pensée que l’humanité n’est pas encore prête.

 

Il suffit de voir comment, dès l’annonce du deuxième confinement, les rayons de PQ et de pâtes ont encore été dévalisés. Dans les moments difficiles la peur de manquer est la plus forte et l’égocentrisme reprend toute la place pour beaucoup ("moi d‘abord, les autres après...")

 

Le virus est là, il n’y a aucune doute. Cependant ce n’est pas à cause de ce virus que nous sommes confinés, mais bien parce que nous n’avons plus les moyens matériel et humain pour soigner tous les malades.

 

Parce que les gouvernements successifs ont choisi le profit au dépens de l’humain...

 

Et s'il était temps de se poser les bonnes questions?

 

 

 

Je crois que ce qu’il se passe à l’extérieur n’est que le reflet de ce qu’il se passe à l’intérieur.

 

 

 

Comment espérer que le monde change si nous ne changeons pas nous-même ?

 

Le chemin que nous avons à faire d’abord est à l’intérieur de nous.

 

Allons explorer en toute honnêteté quelles sont les zones en nous où nous recherchons le profit au dépens de l’humain. Et nous le faisons tous, à des degrés divers, dans des domaines différents.

 

 

 

Plutôt que d’aller crier au scandale, d’entrer en rébellion, si nous commencions par entrer en nous-mêmes et aller à la rencontre de ce qui en nous fait barrage à l’avènement de ce monde nouveau ?

 

Pas facile, je sais bien. Et je sais aussi que je vais certainement en choquer plus d’un en écrivant ces lignes.

 

Et pourtant, il y a forcément des moments où chacun d’entre nous fait passer le profit, son profit en priorité, au dépens de l’autre.

 

Mon propos n’est pas de faire culpabiliser, ni de porter un jugement sur un comportement qui existe certainement depuis que les humains sont là.

 

Mais je pense que si chacun prend conscience de son rôle, dans cette société de profit que l’on décrie si facilement, alors beaucoup de petits pas seront fait pour changer le monde.

 

 

 

C’est d’abord par la prise de conscience que quelques chose n’est pas juste à l’intérieur de nous que le changement peut arriver.

 

 

 

Mais qu’en faire, me direz-vous, de cette prise de conscience ?

 

Simplement prendre conscience  peut permettre dans certains cas de modifier un comportement, une habitude, que nous n’avions même pas pensé à interroger. Il suffit alors de prendre un autre chemin, petit à petit.

 

Cependant, il peut arriver aussi que nous ne voyions pas comment faire pour changer les choses, que nous ne trouvions pas la solution ou qu’elle nous paraisse vraiment trop difficile, pour des raisons qui nous appartiennent.

 

Alors, je propose simplement de mettre de la lumière dans cette zone plus dense en nous.

Donner de l’amour à cette part de nous qui est devenue consciente mais qui pour le moment ne peut pas changer.

Être dans l’accueil de qui nous sommes, bienveillant avec nous-même, sans être complaisant.

 

Et qui sait, peut-être que le changement se fera petit à petit ?

 

 

 

Ce dont je suis certaine, c’est que plus nous mettrons de la lumière à l’intérieur de nous et plus nous serons en capacité d’en mettre dans le monde.

 

Je crois que quand la majorité d'entre les hommes aura donné vie à un autre monde en eux, plus juste, plus équilibré, plus aimant, le monde nouveau que nous attendons pourra enfin voir le jour

 

 

 

Prenez soin de vous :-)

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0