Que faire quand je n’y arrive pas?

Je vous ai parlé de la pensée positive, de la positiv’attitude et il est possible que certain.e.s aient pensé “c’est bien beau tout ça, mais moi je n’y arrive pas !”

Me forcer à voir le côté positif des choses alors que c’est vraiment la galère, sourire alors que j’ai juste envie de pleurer, dire merci alors que la colère m’envahit….

Et peut-être même que vous vous êtes dit “Elisabeth, on ne vit pas dans le même monde. Moi je suis dans la réalité, pas dans le monde des bisounours !”

 

Et je comprend. Parce que moi non plus je ne vis pas dans le monde des bisounours. Et parce que pour moi aussi ce n’est pas toujours facile d’appliquer les outils que je vous donne…

 

Alors dans ce cas, comment faire ?

Je me sens en colère, triste, blessé.e, j’ai peur, je déprime...et si je me dis que “tout va bien, je vais bien”...et bien je n’y crois tout simplement pas...

Normal !

Mon corps me dit une chose par mon ressenti et moi, par mon conscient j’essaie de me convaincre d’une autre….ça ne fait pas très congruent tout ça !

 

La première chose à faire dans ce cas, c’est d’accepter. Puis d'accueillir.

 

Je prend quelques instants pour me poser, ressentir, et me poser les bonnes questions.

Ok. Là, je me sens triste, j’ai envie de pleurer. D’accord. J’accepte ça, c’est un fait. Ne pas l’accepter, ce serait me nier. Même si sur le moment ce n’est pas très agréable. Surtout, éviter de tomber dans le piège de l’auto flagellation, genre “je me sens triste, je n’ariive pas à rester positif.ve, je suis nul.le”.

Donc ok. je me sens triste, j’ai envie de pleurer. Pourquoi ne pas me laisser pleurer? Peut-être que mon corps a besoin de s’exprimer, peut-être que les larmes qui coulent me nettoient...Surtout ne pas juger, laisser faire ce qui doit se faire, sans jugement, sans pensée, juste être dans l'accueil de cette émotion-là. Quelle qu’elle soit.

 

Le jugement sur ce que je ressens, la pensée sur ce qui devrait être ou ne pas être, rajoute souvent de la souffrance à la douleur.

 

Une fois que j’ai accueilli ce que mon corps me dit, mon ressenti, je peux, comme déjà dit dans cet article, me demander ce que me dit mon émotion.

Donc ok, je me sens triste, j'accueille cette tristesse “bonjour tristesse, je sais que tu as un message à me délivrer, quel est-il? Et surtout qu’est-ce que je peux faire pour toi?

Cela peut aussi être :

Je me sens en colère, ça bouillonne à l’intérieur de moi, c’est le branle-bas de combat à tous les étages...Ok, j'accueille cette colère “bonjour colère, je sais que tu as un message à me délivrer, quel est-il? Qu’est-ce que je peux faire pour toi?”

 

Qu’est-ce qui m’a rendu.e triste, qu’est-ce qui m’a mis.e en colère ( ou autre)? Pourquoi?

Derrière chaque émotion désagréable se cache un besoin non-comblé. Accueillir cette émotion, c’est d’abord se respecter, et ensuite, se donner la possibilité de répondre par nous-même à un besoin non satisfait, à une valeur importante non réalisée. Et quand cela n’est pas possible, ou pas possible pour le moment, c’est se donner l’opportunité d'en accepter l’impossibilité…

 

Alors que l’émotion désagréable est accueillie, que le message est compris- ou pas, parfois cela demande du temps, parfois même beaucoup de temps, il peut même être nécessaire d‘y revenir - cela devient plus facile de repartir dans une spirale positive.

Ok, je suis triste/en colère là, maintenant, et cela ne veut pas dire que ce sera le cas tout à l'heure, ou demain. J’accepte cette tristesse, je l'accueille, et je sais qu’elle va passer, avant de revenir peut-être, mais elle va passer.

Et maintenant que je l’ai accueillie, je peux tourner mon esprit vers des choses plus agréables, dans le respect de moi-même. Et cela peut prendre un peu de temps.

 

Mais si cela perdure trop longtemps, il s’agit peut-être d’émotions liées à des blessures plus anciennes ou plus profondes et qui ont besoin d’être soignées. Pensez alors à  aller voir un professionnel qui pourra vous accompagner dans cette démarche.

En tout état de cause, si vous vous sentez vraiment mal, n'hésitez pas non plus à consulter un médecin pour un bilan de santé. N’oubliez pas que tout est lié, et ne négligez jamais les signaux de votre corps.

 

Si vous avez des questions, ou des réactions, vous pouvez les poster ici

 

Vivez une magnifique journée :-)

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Fabienne (dimanche, 02 décembre 2018 13:38)

    Merci

  • #2

    Evelyne THIERRY (mercredi, 05 décembre 2018 10:44)

    Bonjour Elisabeth .
    C'est tout à fait ce que je ressent et que j'applique .
    Je laisse passer la vague et souvent ça va mieux en pensant à des actions positives ......
    Et puis ce n'est pas tous les jours donc on savoure les moments où on se sent BIEN
    Bonne journée BISES .