Les émotions

 
Aujourd'hui j'ai envie de vous parler des émotions. Parce que je suis convaincue de l'importance de les écouter pour rester en bonne santé. Mais aussi parce que je sais que ce n'est pas toujours facile...

Qu’est-ce qu’une émotion ?
C’est une réaction affective qui se manifeste par une expression physique : le ressenti
Par exemple : j’ai peur (émotion) et cela se manifeste par l’accélération de mon rythme cardiaque (ressenti).
Il existe 4 émotions de base : la joie, la peur, la colère et la tristesse.
Nous pouvons éprouver une ou plusieurs émotions simultanément ou successivement dans un temps très court. Il n’est donc pas toujours facile de savoir par quelle émotion nous sommes envahis.
D’où l’intérêt d’y porter notre plus grande attention.
 
A quoi sert une émotion ?
Une émotion a plusieurs fonctions : tout d’abord, elle nous fait nous sentir vivant ! Elle nous permet également de communiquer avec les autres pour vivre ensemble. Mais surtout l’émotion nous délivre un message : elle nous apprend si nos besoins sont satisfaits ou pas.
En présence d’une émotion agréable (la joie et ses dérivés : satisfaction, contentement, ravissement, gaieté joyeux, fierté…), nous savons que nos besoins du moment sont satisfaits.
Mais lorsque nous vivons une émotion désagréable (la peur, la tristesse ou la colère) , cela nous signale que quelque chose perturbe notre équilibre intérieur.
Beaucoup de personnes refoulent leurs émotions, souvent parce qu’elles ont appris, dès la petite enfance, que « ça ne se fait pas de pleurer, se mettre en colère ou que ça ne sert à rien d’avoir peur ! »
Et pourtant, se mettre à l’écoute de cette émotion, qu’elle soit agréable ou désagréable, nous apprend ce qui est important pour nous, ce qui nous permet de maintenir un équilibre intérieur, quels sont nos vrais besoins.
 
La première chose à faire, en présence d’une émotion, est donc de l’accueillir.
 
Effectivement, si nous repoussons nos émotions, si nous ne les acceptons pas, pour quelque raison que ce soit, on passera à coté du message...
Cela va d’abord nous priver d’éléments fondamentaux pour notre connaissance de nous-même mais surtout nos émotions prendront des formes autres qui refléteront non seulement le déséquilibre initial, mais aussi les déséquilibres supplémentaires qui apparaîtront alors du fait d’avoir refusé ce que nous ressentons. A la longue, cela peut entraîner des déséquilibres importants, psychologiques ou même physiques.

Par conséquent il est primordial de prendre en compte les émotions qui nous envahissent. En commençant par accepter de les ressentir. Les émotions, c‘est la vie, et il est absolument normal d’en avoir. Accueillir nos émotions sans porter de jugement sur ce que nous éprouvons.
Ne pas faire obstacle à cette émotion lui permet en général de nous traverser plus rapidement.
Ensuite, une fois cette émotion accueillie, on peut se demander quel est le message qu’elle nous apporte.
Et une fois que nous aurons compris ce message, nous pourrons agir en conséquence.
 
Parfois il peut être difficile de savoir ce que nous éprouvons vraiment. Soit par manque d’habitude dans l’introspection, soit parce que les émotions de base sont mêlées.
Il est alors intéressant de nous demander ce que nous ressentons dans notre corps. Comme nous l’avons vu, le ressenti corporel est la manifestation physique de l’émotion, et le corps nous apporte de précieux renseignements.
Même si nous ne savons pas nommer précisément l’émotion qui nous envahit, prendre en compte ce qu’il se passe dans notre corps, l’accueillir et le reconnaître peut déjà suffire.
 
Par exemple, je suis en train de discuter avec une amie, et tout d’un coup je ressens une boule dans l’estomac, j’ai la gorge qui se serre et je ne comprends pas ce qu’il se passe. Je prends quelques instants pour porter mon regard à l’intérieur et je me dis « ok, j’ai la gorge serrée, l’estomac contracté, je ne sais pas pourquoi, mais j’accueille ces ressentis, ils ont quelque chose à me dire ».
Le simple fait d’accueillir vraiment ce que l’on ressent permet d’atténuer la sensation désagréable. Ensuite je pourrai me demander ce qu’il s’est passé. Une chose que mon ami a dite et qui m’a fait peur ? Ou qui m’a rendu triste ? Ou qui m’a angoissée ? Quand j’aurai trouvé l’élément déclencheur, je pourrai alors mieux me comprendre, comprendre le message que je m’envoie à moi-même à travers cette émotion.
 
Il peut être aussi nécessaire de se faire accompagner dans ce processus, particulièrement quand les émotions ont été refoulées pendant trop longtemps et qu’elles prennent trop d’ampleur d’un coup, ou lorsqu’un événement violent fait irruption dans la vie ( deuil, séparation, maladie, agression….)
 
Rappelez-vous : Les émotions sont vos alliées pour avancer dans votre vie ! Elles sont porteuses de messages pour vous dire quand quelque chose ne va pas (et là on ressent une émotion désagréable) ou quand tout va bien (dans ce cas on ressent une émotion agréable).
Accueillez-les avec bienveillance. Écoutez-les avec amour.