Tel un arbre

Avez-vous déjà vu un arbre biscornu ? Tellement tordu qu'on se demande parfois comment il a pu pousser ? Ou encore un arbre dont le tronc ou les branches contournent les obstacles qu'il trouve sur sa route, et continue cependant fièrement à grandir ?
Je suis sûre que oui, vous en avez déjà vu.
Quelle est votre pensée face à de tels arbres ?
Moi, je les trouve magnifiques !
A chaque fois que j'en rencontre un, je suis admirative devant la force de vie de cet arbre. Malgré l'adversité, il continue à grandir, parfois même en utilisant les obstacles, pour mieux se projeter vers la lumière, vers le soleil…
Cet arbre est peut-être biscornu, tordu, cassé par endroits, prenant des formes bizarres, et rempli de cicatrices sur son tronc ou ses branches...il n'en est pas moins beau ! Et fort !

L'autre jour, je me faisais la réflexion suivante : quand je croise un tel arbre, je me sens admirative, je sens mon cœur s'ouvrir devant tant de solidité et tant de vie. Je suis reconnaissante pour cet arbre, pour sa beauté, pour ce qu'il m'enseigne.
Il ne me vient pas à l'esprit de dire à cet arbre : « tu es tordu, pas comme il faut, rempli de cicatrices, etc...alors je ne t'aime pas, tu n'es pas aimable ! » Non, bien au contraire !
C'est justement sa différence qui fait sa beauté…
Je suis convaincue que je ne suis pas la seule à trouver ces arbres magnifiques.

Et tout en marchant je me demandais pourquoi…
Pourquoi sommes-nous prêts à trouver tant de beauté dans la nature, alors que c'est parfois si difficile de la trouver à l'intérieur de nous ?
Pourquoi faut-il que nous jugions si facilement – et parfois automatiquement – nos cicatrices, nos blessures, nos différences, nos difficultés... Pourquoi nous trouvons-nous trop petit, trop gros, trop moche, trop bête, trop ceci, trop cela... ?
Pourquoi ne nous accueillons-nous pas comme nous accueillons l'arbre, dans toutes nos différences et notre beauté ?
Pourquoi ne célébrons-nous pas la force de vie qui est à l'intérieur de nous et qui nous fait grandir malgré - et avec- les difficultés, les blessures, les obstacles ?

Je souhaite aujourd'hui que nous apprenions à nous regarder nous-mêmes comme on regarde un tel arbre.
Avec bienveillance, admiration, amour...